Pierre Moscovici n'exclut pas d'autres mesures d'économies

le 18/02/2013 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Prié de dire si le gouvernement pourrait aller au-delà de la réduction de 60 milliards d'euros des dépenses publiques prévue sur le quinquennat, Pierre Moscovici a dit attendre les prévisions de la Commission européenne le 22 février. Le gouvernement français a déjà annoncé que le double objectif d'une croissance de 0,8% et d'un déficit de 3% du PIB ne serait pas atteint en 2013. «Je ne pense pas que notre crédibilité sera affectée si quelque chose d'exceptionnel se produit», a-t-il aussi déclaré.

A lire aussi