La chute des valorisations dans le non-coté devrait se poursuivre

le 21/11/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les multiples d’Ebitda ont reculé de 7 à 6,3 au troisième trimestre. Le prix payé par les fonds s’est stabilisé à 6,6 dans un marché peu actif

Les valorisations dans le non-coté poursuivent leur repli, entamé en début d’année. Le multiple moyen d’Ebitda observé en zone euro sur les opérations de taille moyenne (valorisée entre 15 et 150 millions d’euros) s’établissait à 6,3 à fin septembre, contre 7 à fin juin, selon le dernier indice Epsilon Research, réalisé pour le fonds Argos Soditic. L’indice marque un repli de 18% depuis le début de l’année, où le multiple d’Ebitda s’élevait à 7,7.

Le repli opéré sur le troisième trimestre a été tiré par les opérations réalisées par les acquéreurs industriels, dont le multiple est passé sur trois mois de 7,5 à 6,3. Le prix payé par les fonds LBO s’est stabilisé sur un multiple de 6,6. «L’échantillon est très faible, l’activité LBO est historiquement faible», relève toutefois Gilles Mougenot, président d’Argos Soditic. L’écart de valorisation entre les acquéreurs industriels et les fonds n’est pas une tendance structurelle. Il existe historiquement une assez grande corrélation entre les deux».

«Je pense que l’on va assister à une poursuite du repli des valorisations, peut-être une stabilisation, poursuit le dirigeant.. Je ne vois pas d’ingrédients permettant une remontée des prix. En l’absence de croissance et d’abondance de crédit, dans un environnement où la compétition est faible, les prix, logiquement, baissent».  Gilles Mougenot ajoute que cela peut «être le moment, prudemment, de faire son marché».

Selon le dirigeant, les acquéreurs industriels peuvent jouer un rôle dans la remontée des valorisations. «Sur certaines opérations, il n’y a aucun industriel, faute d’intérêt stratégique majeur. Nous commençons à voir circuler des dossiers valorisés 4 fois l’Ebitda», indique Gilles Mougenot

Le prix payé par les fonds LBO s’est stabilisé sur un multiple de 6,6.
ZOOM
Le prix payé par les fonds LBO s’est stabilisé sur un multiple de 6,6.

A lire aussi