Le capital investissement français tire la sonnette d’alarme

le 03/10/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les montants levés au premier semestre sont loin de couvrir les volumes investis.

Le capital investissement français tire la sonnette d’alarme. Photo: PHB/Agefi

Le fossé de financement, mesurant l’écart entre les capitaux levés et investis, a atteint un niveau sans précédent de 5,7 milliards d’euros au premier semestre. Les levées de fonds se sont établies à 1,8 milliard d’euros, «soit 28% seulement du montant collecté sur l’ensemble de 2011», a déploré ce matin Louis Godron, président de l’Afic (Association française des investisseurs pour la croissance). «Un épuisement des ressources pourrait intervenir dès 2013. Il est urgent d’injecter des ressources pour soutenir les entreprises françaises», a poursuivi le président, qui relève que le nombre d'entreprises françaises financées par des fonds de capital investissement (plus de 1.500 chaque année) est sans équivalent en Europe.

Les chiffres dévoilés ce matin par l'Afic font aussi apparaitre un net retrait des investisseurs étrangers, qui représentaient plus de la moitié des capitaux levés par les acteurs français l'année dernière, contre un peu plus du quart au premier semestre 2012. En outre, banques et compagnies d'assurance comptent désormais pour à peine 20% des capitaux levés, contre 40% il y a quelques années.

A lire aussi