Le procureur accable l'ex-trader voyou d'UBS

le 14/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Un procureur britannique a accusé l'ancien trader d'UBS, Kweku Adoboli, d'avoir mis en péril la banque en perdant 2,3 milliards de dollars suite à des transactions hasardeuses et non autorisées qui ont représenté jusqu'à 12 milliards de positions non couvertes. «Kweku Adoboli a cessé d'agir comme un banquier d'investissement professionnel (...) Il est devenu ce que l'on qualifie parfois de trader voyou (rogue trader)», a déclaré le procureur Sasha Wass. Celle-ci a dédouané la banque de ses responsabilités, indiquant que l'ex-trader avait maquillé ses positions dans le système informatique et menti à ses supérieurs.

A lire aussi