Discussions ardues entre la Grèce et la troïka

le 11/09/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Grèce a reconnu avoir du mal à convaincre ses créanciers internationaux (FMI, BCE, UE) d'avaliser son plan d'austérité de près de 12 milliards d'euros sur deux ans, sur lequel elle compte pour obtenir une nouvelle tranche d'aide. «C'est une discussion difficile», a concédé le ministre des Finances Yannis Stournaras à l'issue de la rencontre.

A lire aussi