Les fonds LBO de petite et moyenne taille restent plébiscités par les investisseurs

le 31/08/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

les investisseurs prévoient, pour près de la moitié d'entre eux, d’allouer des capitaux dans ce type de véhicule, selon Preqin

Les fonds LBO de petite et moyenne taille restent plébiscités par les investisseurs. Illustration: PHB/agefi

Les fonds LBO spécialisés dans les opérations de petite et moyenne capitalisation conservent la faveur des investisseurs. Selon une étude réalisée par Preqin, 49% des institutionnels interrogés estiment que ces véhicules offrent des opportunités parmi les meilleures au sein du capital investissement et un même pourcentage de 49% prévoit d’allouer des capitaux à ce type de fonds au cours des douze prochains mois.

Les fonds de capital risque et les fonds secondaires suscitent également l’intérêt des investisseurs (qui n’étaient pas limités à une seule réponse), 23% et 19% d’entre eux voyant dans ces véhicules l’un des meilleurs moyens de tirer parti des opportunités du secteur. Ce pourcentage tombe à 16% pour les fonds de capital développement et à 10% pour les fonds LBO de grande taille.

Concernant les prévisions d’allocation sur les douze prochains mois, les pourcentages se révèlent relativement similaires, des différences pouvant néanmoins intervenir en fonction de la capacité d’investissement des institutionnels (les grands fonds LBO nécessitant par exemple des engagements minimum importants). Ainsi, 25% du panel prévoit d’investir dans le capital risque. Cette part se compare à des pourcentages de 14% et 22% respectivement pour les fonds secondaires et les fonds de capital développement. Ce pourcentage s’élève à 15% pour les grands fonds LBO.

En termes géographiques, 34% des investisseurs perçoivent l’Amérique du Nord comme l’une des zones les plus attractives, l’Asie et l’Europe recueillant respectivement 27 et 26% des voix (plusieurs réponses étaient là encore possibles dans le cadre du sondage), contre 26% pour le reste du monde.

Inversement, alors que seuls 3% et 2% du panel excluent actuellement d’investir en Amérique du Nord et en Asie, la part des investisseurs évitant l’Europe se révèle largement supérieure, à 24%. «En dépit de la crise financière, l’Europe offre certaines opportunités d’investissement solides dans le cadre d’une vraie stratégie de long terme», estime toutefois un investisseur américain faisant partie du panel.

Alors que 72% des investisseurs entendent investir dans les zones émergentes au cours des douze prochains mois, la Chine et l’Amérique du Sud sont plus spécifiquement visées, respectivement 38% et 29% des investisseurs les percevant comme les régions les plus attractives.

Fonds de capital investissement en cours de levée
ZOOM
Fonds de capital investissement en cours de levée

A lire aussi