Une porte s'ouvre sur le marché américain des covered bonds

le 07/08/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

RBC s'apprête à émettre jusqu'à 12 milliards de dollars d'obligations sécurisées aux Etats-Unis. Une première pour une banque étrangère

Vieux serpent de mer, le développement du marché des covered bonds (obligations sécurisées généralement adossées à des actifs immobiliers) aux Etats-Unis refait surface. Jusque là, les émetteurs canadiens et américains avaient plutôt tendance à émettre ce type de dette en Europe car le cadre légal américain reste très contraignant. Mais la décision de la SEC (Securities and Exchange Commission) en mai dernier autorisant Royal Bank of Canada (RBC) à émettre jusqu’à 12 milliards de dollars de covered bonds sur 3 ans aux Etats-Unis pourrait relancer le marché outre-Atlantique.

Royal Bank of Canada sera ainsi la première banque étrangère à émettre des covered bonds sur le marché américain. L’opération pourrait intervenir à partir de la fin du mois d’août, après la période de «blackout» liée à la publication des résultats de la banque, et dans l'attente d'un redémarrage du marché, plutôt atone en période estivale. «Le fait que RBC soit autorisée à émettre sur le marché américain ne va pas forcément conduire à dynamiser le marché mais cela peut constituer une solution alternative pour les banques qui ont des problèmes ponctuels pour lever des fonds. En Europe, beaucoup de banques espagnoles se sont déjà tournées vers ce mode de financement car il représentait une des rares ressources à des conditions acceptables», juge Christophe Dispas, responsable de la gestion obligataire chez Banque Degroof à Bruxelles.

Le marché du covered bonds en dollars pèse quelque 142 milliards de dollars, soit seulement 6% de l’ensemble du marché au niveau mondial, selon JP Morgan, mais il a augmenté rapidement ces dernières années.

En 2010, les banques européennes en ont émis pour un montant de 2.500 milliards d'euros bien que ces obligations offrent un rendement moins élevé que d'autres produits. Le système d'obligations sécurisées existe dans 33 pays en Europe, mais jusqu'à récemment le cadre légal faisait encore défaut en Belgique. Pour y remédier, le royaume a adopté en juillet une loi permettant d’émettre des covered bonds. Dans une note publiée hier, l’agence Fitch a indiqué «voir d'un bon oeil la nouvelle loi belge sur les covered bonds, sous réserve d'un examen plus approfondi».

A lire aussi