La BCE maintient la pression en Grèce

le 23/07/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Banque centrale européenne a indiqué qu'elle cesserait temporairement d'accepter les obligations d'Etat grecques et d'autres actifs garantis par Athènes comme collatéral à compter du 25 juillet. La BCE avance que la situation serait, conformément aux procédures établies, de nouveau examinée après l'inspection conjointe prévue cette semaine dans le pays avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international et destinée à évaluer les «progrès réalisés par la Grèce dans le cadre du deuxième programme d'ajustement». L’institution de Francfort précise que l'exclusion est liée à l'expiration du plan de garantie, qui impliquerait qu'elle supporterait les pertes en cas de défaut de la Grèce. Les banques grecques devront dans l’intervalle recourir au programme de mise à disposition de liquidités d'urgence (programme ELA) de la banque centrale grecque, un guichet plus coûteux que les opérations de refinancement régulières de la BCE.

A lire aussi