Echec des négociations en Grèce

le 11/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les négociations en vue de la formation d'un gouvernement grec sont dans l'impasse après la décision, vendredi, de la Gauche démocratique, un parti modéré, de ne pas participer à une coalition favorable au plan d'aide international aux côtés des conservateurs et des socialistes. Les divisions en son sein  ont eu raison de ces tractations, la moitié environ de ses 19 élus refusant de participer à un gouvernement auquel ne s'associerait pas la Coalition de la gauche radicale Syrisa, hostile au plan d'aide et à son corollaire, l'austérité. Selon un sondage rendu public jeudi par la chaîne de télévision Alpha, le score de Syrisa passerait de 16,78% à 23,8%, ce qui en ferait la première formation politique du pays et lui donnerait droit à la "prime" de 50 élus censée favoriser la constitution de gouvernements stables.

A lire aussi