Allianz signe son premier financement immobilier en France

le 11/05/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le prêt de 275 millions d'euros à Foncière des Régions, que le groupe a accordé avec la Société Générale, s'inscrit dans une nouvelle tendance

Allianz en a fait l’un de ses axes de croissance en Europe. La société a conclu hier son premier financement immobilier en France, en accordant 200 millions d’euros à Foncière des Régions (FDR). Une opération réalisée aux côtés de la Société Générale, qui a tenu le rôle d’arrangeur et d’agent et qui a elle-même apporté 75 millions. Allianz Real Estate, la filiale de gestion immobilière de l’assureur allemand, a conseillé sa maison-mère.

Cette première pour le groupe dans l’Hexagone illustre la nouvelle tendance à l’œuvre dans le financement immobilier, et plus largement dans toutes les activités de prêts à long terme. Contraintes par les réglementations de Bâle 3 et par la nécessité de réduire leur levier, les banques lèvent le pied, laissant la place à des prêteurs alternatifs tels que des assureurs ou des fonds.

Le financement à Foncière des Régions répond aux contraintes de gestion et aux exigences réglementaires propres à Allianz. La maturité est de 7 ans, et le prêt est adossé avec une hypothèque de premier rang à des immeubles de bureaux intégralement loués à France Télécom, ce qui constitue une garantie appréciable. Comme l’exige le Code des assurances, la dette rapportée à la valeur vénale du bien n’excède pas 65%. Le partenariat avec la Société Générale, lui, s’explique notamment par le fait qu’Allianz ne pouvait jouer lui-même le rôle d’arrangeur ou de conseil.

Le prêt entraînera un coût fixe de 4% pour FDR. La foncière, qui a publié hier une hausse de 4,6% de son chiffre d’affaires au premier trimestre, diversifie aussi ses ressources avec du financement hypothécaire et non plus corporate ou obligataire. Depuis début 2012, elle a signé 540 millions d’euros de financement (dont 430 millions de refinancement), soit 50% de l’objectif de l’année, et se trouve «en négociations avancées» pour 500 autres millions.

Pour sa part, Allianz n’en restera pas là. Déjà à la tête d’un encours de 6 milliards de dollars aux Etats-Unis, le groupe avait annoncé un objectif d’un milliard d’euros par an de prêts immobiliers en Europe, pour atteindre un encours de 3 à 5 milliards d’ici 3 à 5 ans. «Nous regardons trois ou quatre autres opérations», a indiqué hier Olivier Wignolle, président d’Allianz RE France, à Business Immo. Outre-Rhin, l’assureur a déjà signé deux financements pour 500 millions d’euros, dont le projet de futur siège de Deutsche Bank

A lire aussi