Mario Monti soutenu par sa coalition sur les réformes

le 05/04/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le président du Conseil italien a annoncé qu'il allait déposer sur le bureau du Parlement son programme de réforme du code du travail, qui vise notamment à faciliter les licenciements de salariés, après avoir obtenu le soutien des trois partis de sa coalition. « Nous pensons que nous avons trouvé un point d'équilibre », a-t-il dit à la presse. « Avec beaucoup de respect et d'espoir, nous attendons maintenant le processus parlementaire que nous espérons approfondi et rapide », a-t-il ajouté. Mario Monti a accordé des concessions à la CGIL, principale fédération syndicale de la Péninsule, et à son allié de centre gauche au gouvernement, le Parti démocrate italien, en introduisant notamment la possibilité qu'un juge puisse ordonner la réintégration de salariés licenciés pour des motifs économiques « manifestement inexistants ». Mais le nouveau texte prévoit de faire passer la compensation maximale versée aux salariés licenciés de 27 à 24 mois de salaire.

A lire aussi