L'AMF épingle BNP Paribas et la Société Générale

le 22/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Photo: PHB/Agefi

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a infligé à BNP Paribas et à la Société Générale un avertissement et une sanction de 500.000 euros chacune pour non-respect des règles applicables en matière de sondage de marché. Ces sanctions, prononcées fin novembre, mais rendu publiques mercredi, portent sur deux émissions réalisées pour le compte de Saint-Gobain et de Schneider Electric en janvier 2009. L'AMF estime que les deux banques n'ont pas respecté les règles en vigueur destinées à protéger la confidentialité des informations avant une opération à l'occasion de sondages de marché. Ces sondages consistent à tester l'intérêt des investisseurs pour un projet de transaction. « Il s'agit ici d'une insuffisance administrative qui n'a eu aucune conséquence ni sur les clients, ni sur la banque, ni sur les marchés lors de l'émission obligataire », a déclaré une porte-parole de BNP Paribas qui ajoute se réserver « la possibilité de faire appel ». De son côté, « la Société Générale prend acte de la décision de l'Autorité des marchés financiers et examine les suites qu'elle entend y donner ». En avril 2011, le Crédit agricole et Natixis s'étaient également vu infliger une amende par l'AMF à l'occasion de sondages de marché.

A lire aussi