La Chine entend s’atteler à de rudes réformes économiques

le 19/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

«La Chine a atteint une période cruciale dans la transformation de son modèle économique et (ce changement) ne peut être retardé», a déclaré hier le vice-Premier ministre, Li Keqiang. «Nous rendrons les politiques plus ciblées, flexibles et tournées vers l'avenir pour maintenir une croissance relativement rapide et des niveaux de prix globalement stables», a-t-il ajouté, citant un approfondissement des réformes sur les impôts, le secteur financier, les prix et la distribution des ressources. Christine Lagarde, la directrice générale du FMI, présente en Chine, a soutenu que si Pékin travaillait à flexibiliser son taux de change, il n’y avait pas de raison «que le renminbi n'atteigne pas le statut d'une devise de réserve occupant une place égale au statut économique de la Chine». Sur un plan plus général, Christine Lagarde a par ailleurs estimé que l’économie mondiale n’était plus au bord même si des risques persistent, dont la hausse des prix du pétrole.

A lire aussi