Un cadre de Goldman Sachs claque la porte avec fracas

le 14/03/2012 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

La lettre publiée par Geg Smith dans le New York Times. Photo: PHB/Agefi

«J’ai su que c’était le moment de partir lorsque j’ai réalisé que je ne pouvais plus regarder des étudiants dans les yeux et leur dire à quel point c’était un formidable endroit pour travailler». C’est ainsi que Greg Smith, responsable des dérivés actions américains pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, a annoncé dans une tribune publiée par le New York Times sa décision de quitter Goldman Sachs. Il y fustige le culte de l’argent, le déclin de la «fibre morale» au sein du groupe et la relégation au second plan des intérêts des clients. La banque a réagi dans un communiqué, assurant que «nous ne réussirons que si nos clients réussissent».

A lire aussi