Alerte sur l’immobilier chinois

le 17/11/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Citant Ba Shusong, chercheur au sein d’un organisme public chinois, le quotidien indique que les prix de l’immobilier résidentiel au sein des villes chinoises de première importance pourraient «prochainement» chuter de 20 à 30%. Ceux des villes de moindre taille pourraient céder 10 à 20%, selon le chercheur.

A lire aussi