Le soutien chinois à l'Europe est sans contrepartie

le 31/10/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le possible soutien de la Chine au Fonds européen de stabilité financière (EFSF), auquel un accord sur la crise de l'euro entre pays européens ouvre la porte, n'aura aucune contrepartie, a assuré lundi le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino. «C'est plutôt un bon signe, c'est le signe que tout le monde se sent vraiment concerné et que tout le monde veut éviter une catastrophe planétaire (...) Je ne comprends pas les critiques qu'on entend partout, c'est absurde», a-t-il déclaré.

A lire aussi