Enquête sur deux proches de Christine Lagarde dans l'affaire Tapie

le 22/06/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La pression judiciaire s'accentue sur Christine Lagarde, favorite pour la direction générale du FMI, avec l'ouverture d'une enquête préliminaire pour «abus de pouvoirs sociaux» sur deux personnes placées sous l'autorité de la ministre dans le cadre de l'affaire Bernard Tapie, indique le journal Le Monde. L'enquête vise Jean-François Rocchi, le président du Consortium de réalisation (CDR), la structure publique chargée de liquider le passif du Crédit lyonnais et Bernard Scemama, le président de l'établissement public supervisant le CDR.

A lire aussi