Les bourses de l’énergie se renforcent pour préparer l’avenir

le 24/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Eurex devient majoritaire au capital de l’allemand EEX, et Nyse Euronext vient de finaliser le rapprochement de BlueNext et de l’américain APX

Les opérateurs boursiers se préparent au développement des marchés de l’énergie en renforçant les structures qui leur sont dédiées. La mise en place au niveau européen d’adjudications par les Etats de quotas à partir de 2013 fait partie des éléments qui contribueront à cet essor.

Eurex, la filiale de Deutsche Börse spécialisée dans les produits dérivés, vient de devenir majoritaire dans European Energy Exchange (EEX). Cette bourse est basée à Leipzig en Allemagne et opère sur les marchés spot et dérivés pour le gaz naturel et les permis d’émissions de CO2 notamment. En décembre dernier, Eurex, déjà à la tête de 35,2% d’EEX, avait conclu un accord avec la banque LBBW pour lui racheter sa part. Elle détient désormais plus de 50% du capital. «Le but d’Eurex avec cette acquisition est de renforcer la position concurrentielle à long terme d’EEX», explique la filiale de Deutsche Börse dans un communiqué. A cet effet, Eurex a décidé de renforcer Leipzig en tant que centre d’expertise pour les produits liés à l’énergie. Par ailleurs, EEX bénéficiera des implantations internationales d’Eurex en Europe, en Amérique et en Asie.

L’avancée d’Eurex sur le marché de l’énergie intervient au lendemain de la création d’un autre groupe affichant des ambitions dans ce secteur. Nyse Euronext vient de finaliser la constitution de Nyse BlueSM, structure composée du marché spot de permis BlueNext et de l’américain APX. Jusqu’ici actionnaire à 60% de BlueNext, le solde étant détenu par la CDC, Nyse Euronext avait annoncé cet accord en septembre dernier. L’opérateur boursier sera l’actionnaire majoritaire du nouveau groupe.

Les avancées d'Eurex et de Nyse Euronext dans le secteur arrivent à un moment où le marché européen du carbone n'est pas au mieux de sa forme. Il a été récemment perturbé par la découverte du vol de permis d'émissions représentant un total de 29 millions d'euros. Et malgré la réouverture de plusieurs registres depuis quelques semaines, les volumes sur les marchés spot ne sont pas repartis à la hausse.

L'avenir de EEX et de BlueNext risque par ailleurs d'être suspendu au projet de rachat par Deutsche Börse, la maison-mère d’Eurex, de Nyse Euronext, premier actionnaire de Nyse Blue. Contacté par L’Agefi, le porte-parole de la bourse allemande n’a pas souhaité faire de commentaire quant à l’impact de ce rapprochement sur le devenir des marchés de l’énergie des deux groupes.

A lire aussi