La Grèce pourrait racheter une part de sa dette grâce au FESF

le 21/02/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Grèce dément tout risque de cessation de paiement et s'est dite favorable à l'idée d'emprunter au Fonds européen de stabilité financière (FESF) pour racheter une partie de sa dette, a déclaré le ministre des Finances George Papaconstantinou. «Nous avons écarté tout ce qui impliquerait une cessation de paiement dans les engagements du pays envers les détenteurs d'obligations grecques, et par là notre marginalisation économique», a-t-il affirmé dans un entretien au journal Ethnos.

A lire aussi