Les taux brésiliens se dressent contre l’inflation

le 20/01/2011 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque centrale brésilienne a relevé ses taux d'intérêt pour la première fois depuis juillet dans le but de contenir une inflation croissante. Ce resserrement monétaire attendu est potentiellement risqué dans le sens où il pourrait freiner l'activité économique d'un pays qui connaît depuis plusieurs années une croissance soutenue. Le comité de politique monétaire a relevé le taux directeur Selic de 50 points de base, à 11,25%. Des taux d'intérêt plus élevés devraient contribuer à freiner la demande des consommateurs et ainsi ralentir le taux d'inflation, qui évolue bien au-dessus de l'objectif fixé par la banque centrale. Mais, en même temps, comme le prix de l'argent du Brésil est déjà l'un des plus élevés au monde, ce nouveau tour de vis risque d'attirer encore plus de liquidités étrangères. Cette nouvelle augmentation d'afflux de capitaux étrangers pourrait renforcer encore davantage un real déjà surévalué.

A lire aussi