Nyse Euronext fait montre de prudence sur l'évolution du marché primaire actions

le 07/12/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'opérateur transatlantique, qui a vécu une année 2010 peu prolifique, se garde d'anticiper un retournement pour 2011

Bilan et perspectives figuraient au menu du «Listing Day» organisé lundi soir par Nyse Euronext. Dans un contexte dégradé, le millésime 2010 se révèle peu marquant avec un nombre limité d'opérations de grande taille. Alors que le dernier trimestre 2009 avait été marqué par deux opérations d'envergure (Delta Lloyd à Amsterdam et CFAO à Paris pour plus de 2 milliards d'euros), seize introductions en Bourse avec levée de fonds étaient comptabilisées au 1er décembre dernier, pour un total de 2,1 milliards d'euros.

Nyse Euronext en a représenté la quasi-totalité (2 milliards d'euros) au travers de cinq opérations réalisées à Paris : Rusal (1,59 milliard) et Medica (341 millions) au premier trimestre, AB Science (32 millions) au deuxième trimestre, Novagali Pharma (22 millions) au troisième et Stentys (23 millions) lors du trimestre en cours. Sur Nyse Alternext, onze sociétés ont rejoint la plate-forme pour un total de 92 millions d'euros. Sur le plan des radiations des PME-ETI sur Euronext et Alternext Paris, alors que leur volume moyen tournait autour de 25 à 28 par an depuis 2006, il s'est réduit cette année pour s'établir à 17 au 30 novembre. Plus des trois quarts d'entre elles sont qualifiées d'involontaires (liquidation judiciaire, opération industrielle, opération intra-groupe).

«La situation reste fragile et la sortie de crise, si tant est qu'on puisse en parler, a tendance à se faire par le bas», a estimé Xavier Bommart, directeur commercial Europe du groupe. «Il est très difficile de faire des pronostics pour 2011», a-t-il ajouté, évoquant néanmoins «bon nombre de dépôts de dossiers plus conséquents». Dans cet environnement incertain, Nyse Euronext a indiqué avoir concentré ses efforts sur la communication et l'animation des marchés.

Un effort qui passe par l'organisation d'événements (conférences, ateliers de formation...) mais aussi par une collaboration avec l'ensemble de «l'écosystème». L'association des listing sponsors (baptisée initialement Pro Alternext), dont la création a été annoncée au printemps dernier, a travaillé à l'élaboration d'une charte et à l'élargissement de la base des investisseurs. Des échanges sont également mis en place avec les commissaires aux comptes, via le syndicat national des commissaires aux comptes (SNCC), et les avocats.

A lire aussi