CA CIB remanie à nouveau son état-major

le 02/12/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Jean-Yves Hocher est le nouvel homme fort de la BFI du Crédit Agricole

Neuf mois après son arrivée à la direction générale de Crédit Agricole SA, Jean-Paul Chifflet remanie en profondeur et rajeunit l’organigramme du groupe. La banque a annoncé hier des changements de dirigeants dans la plupart de ses filiales, afin d’arriver avec une équipe en ordre de marche pour l’annonce de son plan à dix ans le 15 décembre prochain. La montée en puissance de Jean-Yves Hocher, nouvel homme fort de CA CIB, en constitue l’élément le plus marquant et potentiellement le plus lourd de conséquences.

L’actuel directeur général délégué de CASA en charge des métiers spécialisés, devient directeur général de CA CIB, comme l’a révélé L’Agefi hier. Déjà très impliqué depuis plusieurs mois dans la vie de la filiale, il conservera ses fonctions chez CASA. Son portefeuille, aujourd’hui très large (gestion, assurance, BFI, immobilier…) devrait être allégé au cours des prochaines semaines. Les deux autres DG délégués de CASA, Bruno de Laage (sur la banque de détail), et Michel Mathieu (fonctions supports), pourraient donc élargir leur périmètre.

Chez CA CIB, Jean-Yves Hocher s’appuiera sur trois directeurs généraux délégués contre deux aujourd’hui, Pierre Cambefort et Alain Massiéra. Le premier, 46 ans, un homme des caisses régionales en poste depuis le 1er septembre, supervisera le coverage, la banque de financement, d’investissement, et le réseau international. Alain Massiéra, lui, quitte CA CIB pour prendre la tête de la banque privée du groupe. Des deux nouveaux DG délégués, un seul est connu: Francis Canterini, 63 ans, qui dirigeait les risques chez CASA et supervisera les fonctions supports. L’autre, à nommer, chapeautera les métiers actions & dérivés et taux. Candidat interne ou externe, toutes les pistes sont ouvertes.

Pour les équipes de CA CIB, c’est le choc. Patrick Valroff, qui reste dans le groupe, avait plutôt réussi sa mission: remettre la filiale sur la voie des bénéfices. Mais la mise en œuvre de la réorganisation de la banque a aussi créé des tensions au sein de l’équipe dirigeante, notamment entre Alain Massiéra et Gilles de Dumast, directeur général adjoint en charge du coverage et de la banque d’investissement. CASA vient de mettre tout le monde d’accord.

La réorganisation se traduit en effet par le départ de Gilles de Dumast, annoncé hier en interne. D’autres pourraient suivre. D’autant que les caisses régionales renforcent toujours plus leur emprise sur leur filiale – qui devra par ailleurs réduire ses actifs pondérés de 10% d’ici à 2012. «Après Edouard Esparbès, Marc Litzler et Patrick Valroff, c’est la quatrième fois en quatre ans que la banque change de patron, regrette un bon connaisseur du groupe. Et il n’y a désormais plus personne dans le management qui soit issu des activités de marché ou de crédit».

La réorganisation ne remettrait cependant pas en cause le projet de partenariat avec le chinois Citics dans les métiers actions, dont la conclusion est attendue au premier trimestre 2011. Un projet auquel Jean-Yves Hocher serait attaché.

En comparaison, les autres nominations annoncées hier sont plus attendues. Yves Nanquette, 57 ans patron de la caisse d’Ille-et-Vilaine, devient DG de LCL. Jérôme Grivet, 48 ans, dirigera le pôle assurances tout en restant DG de Predica, et Thierry Langreney, 50 ans, prend la tête de Pacifica. Ils succèdent à Christian Duvillet, Bernard Michel et Patrick Duplan, qui partent à la retraite.

A lire aussi