Le protectionnisme financier gagne du terrain

le 09/11/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le Canada envisage de durcir les règles des investissements étrangers dans le pays

Le Canada joue la carte du protectionnisme financier. Après avoir jugé la semaine dernière que l’offre de rachat du géant local de l’engrais Potash par le groupe anglo-australien BHP Billiton n’offrait pas de «bénéfice net» à l’économie, le gouvernement d’Ottawa envisage de durcir ses règles de contrôle et de transparence sur les investissements étrangers dans le pays. Une attitude qui confirme la multiplication des réflexes protectionnistes, notamment dans la sphère anglo-saxonne, en matière de fusions et acquisitions transfrontières.

A lire aussi