Carrefour et Photonis, des vetos aux conséquences redoutées

le 21/01/2021 L'AGEFI Hebdo

Le blocage de l’Etat, a priori et a posteriori, à la vente des deux groupes marque un tournant dans la politique de contrôle des investissements étrangers en France.

Le groupe Carrefour a bien compris le message. Désormais, les entreprises françaises ne se feront plus racheter aussi facilement. La crise du Covid-19 a accéléré le développement des mesures protectionnistes en matière de fusions-acquisitions au sein des pays développés, et la France, qui jusqu...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi