Olivier Sichel / Caisse des dépôts et consignations

le 08/02/2018 L'AGEFI Hebdo

Olivier Sichel, directeur général adjoint, Caisse des dépôts et consignations

50 ans, IEP, Essec, ENA.

Un spécialiste de la téléphonie et du commerce en ligne nommé numéro deux de la Caisse des dépôts et consignations ? L’annonce a pu surprendre certains vieux routiers de l’institution, mais Olivier Sichel aime aller là où on ne l’attend pas. Jeune inspecteur des finances, il rejoint France Télécom en 1998 pour prendre la vague de l’internet alors que ses proches lui conseillent des acteurs plus modernes, comme AOL. Deuxième virage en 2006 : après avoir dirigé Wanadoo et vendu PagesJaunes à KKR, il passe chez Sofinnova Partners, où il restera six ans. « A l’époque, le capital-risque n’était pas à la mode en France comme aujourd’hui, et l’on me conseillait plutôt d’aller dans un gros fonds de private equity, indique Olivier Sichel. Mais chez Wanadoo, j’achetais beaucoup de technologies développées par des start-up et je voyais bien que cet écosystème grandirait dans les années à venir. » Son premier investissement chez Sofinnova sera d’ailleurs Solutions 30, spécialiste de l’installation de box internet et aujourd’hui de compteurs intelligents, et gros succès boursier.

Lorsqu’Eric Lombard, nouveau directeur général de la Caisse des dépôts, qui ne le connaissait pas il y a trois mois, lui a proposé de l’épauler, l’intéressé y a vu l’occasion de jouer une autre thématique d’avenir. « Nous entrons dans un cycle où la modernisation du secteur public français constitue l’enjeu majeur pour l’économie du pays », dit-il. S’il découvre une autre culture d’entreprise, ce cousin par alliance de l’investisseur américain Tim Draper disposait de puissants relais dans la place. Il siégeait déjà au comité national d’orientation de Bpifrance. Et lorsqu’il a créé en 2016 la Digital New Deal Foundation, un groupe de réflexion sur le numérique, il a demandé à Nicolas Dufourcq, ex-Wanadoo lui aussi, d’en être l’un des membres fondateurs. Olivier Sichel a d’ailleurs tenu à conserver un rôle au sein du think tank, où se côtoient Michel Combes, Alain Minc ou encore Sébastien Bazin. Enfin, un ancien numéro deux de la CDC, l'influent avocat Antoine Gosset-Grainville, a défendu avec succès ses intérêts auprès de la Commission européenne face au géant Google lorsqu'Olivier Sichel dirigeait le comparateur de prix LeGuide.com entre 2012 et 2016.

Rue de Lille, où il a pris ses fonctions le 8 janvier, Oliver Sichel devra œuvrer à la transformation digitale du groupe, en interne et dans les univers qui lui sont historiquement proches, comme les notaires. « Ma première décision managériale a été de m'adjoindre la responsable du lancement du nouveau poste de travail de la Caisse des dépôts. La transformation numérique du groupe commence par les collaborateurs, qui en sont très demandeurs », souligne Olivier Sichel. Le nouvel arrivant gérera aussi les participations stratégiques de la CDC. Deux gros dossiers en particulier l’attendent : la possible cession de la foncière Icade, objet de toutes les convoitises, et surtout les conditions d’un éventuel adossement de CNP Assurances à La Poste. Un sujet vital pour la Caisse, qui tire un quart de ses profits de sa part dans l’assureur.

Sur le même sujet

A lire aussi