Humain trop humain

le 08/02/2018 L'AGEFI Hebdo

Nul n’ignore plus l’existence du défunt Presidents Club et de ses célèbres dîners de bienfaisance à Londres. Le gratin de la City, dûment imbibé d’alcool, pouvait s’y disputer des lots au profit des enfants malades tout en harcelant des hôtesses court vêtues. Les révélations du FT ont mis fin à l...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés

A lire aussi