Le courtage interbancaire garde espoir

le 06/04/2017 L'AGEFI Hebdo

Au lendemain d’opérations majeures, la consolidation reste d’actualité dans un secteur qui ne manque pas de relais de croissance.

Le courtage interbancaire garde espoir
Les bureaux londoniens de TP Icap et NEX Group.
(Bloomberg)
La vie est loin d’être un long fleuve tranquille pour le secteur mondialisé du courtage interbancaire. Alors que la réglementation issue de la crise a contraint le goût du risque de leurs clients tout en augmentant le coût de la conformité, les courtiers ont dû s’adapter. Quitte à jouer collectif...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

Sur le même sujet

A lire aussi