Les banques européennes chahutées dans leur périple turc

le 30/03/2017 L'AGEFI Hebdo

La hausse des provisions pèse sur les acteurs, qui réduisent la voilure dans l’attente de jours meilleurs.

Le « miracle turc » n’aura pas duré. Alors que Moody’s a dégradé mi-mars sa perspective de « stable » à « négative » sur la Turquie et sur ses établissements financiers, les banques étrangères, qui avaient misé sur les solides perspectives de croissance du pays, se ravisent. « La qualité des...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

Sur le même sujet

A lire aussi