Le trading algorithmique gagne le « fixed income »

le 08/12/2016 L'AGEFI Hebdo

Les opérateurs venus du trading haute fréquence s’affirment sur les devises et les dérivés de crédit, au risque d’accentuer les chocs de marché.

Le trading algorithmique gagne le « fixed income »
(Fotolia)
A chaque nouveau choc boursier depuis le « flash crash » du 6 mai 2010, le trading haute fréquence (HFT) était montré du doigt comme possible coupable sur les marchés actions. C’est désormais aussi le cas sur les marchés de taux, comme le 15 octobre 2014 sur les US Treasuries ou le 7 octobre...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

Sur le même sujet

A lire aussi