Eramet recourt à la dette perpétuelle pour renforcer ses capitaux

le 20/10/2016 L'AGEFI Hebdo

La durée indéterminée des convertibles émises permet de les comptabiliser intégralement en fonds propres selon les normes IFRS.

Le groupe minier Eramet a placé début octobre pour 100 millions d’euros d’Odirnan (obligations à durée indéterminée à option de remboursement en numéraire et/ou en actions nouvelles). Il s’agit de la troisième société française à recourir à ce type d’obligations, après Assystem en 2014 et Neopost...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

Sur le même sujet

A lire aussi