Banca Popolare di Bari initie les titrisations de créances douteuses

le 08/09/2016 L'AGEFI Hebdo

En Italie, cette première opération « déconsolidante » avec une garantie d’Etat qui sert de test pourrait lancer le nettoyage des bilans bancaires.

La Banca Popolare di Bari (BPB) a lancé la première titrisation de « prêts non performants » (NPL) garantie par l’Etat italien, même si les observateurs doutent que cette solution trouve sa place à l’échelle du pays, où les NPL en défaut effectif pèsent 200 milliards d’euros. Après la publication...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

Sur le même sujet

A lire aussi