Mobilisation autour de la liquidité du marché

le 17/06/2010 L'AGEFI Hebdo

Après une année 2009 de mises en garde sur les rachats et les renégociations de dette, la Loan Market Association (LMA) européenne a lancé cette année différentes initiatives pour améliorer la liquidité et le fonctionnement des marchés de crédits syndiqués et prêts à effet de levier. « Depuis janvier, nous avons tout d’abord remplacé les deux documentations nécessaires au rachat de dette par une seule, explique Mike Johnstone, codirecteur de la LMA. Auparavant, il fallait deux approches selon que vous souhaitiez racheter de la dette légèrement décotée ou de la dette ‘distressed’, par exemple au-dessous de 80 %. Mais cette frontière était différente selon les acteurs et compliquait les transactions. »

Egalement pour renforcer la sécurité du marché, l’association a publié un guide des bonnes pratiques avant un rachat de dette. Enfin, et c’est le plus gros chantier, elle travaille, avec son homologue américaine (LSTA), autour de la modernisation de ce marché encore « rustique », notamment via des systèmes informatiques (position reconciliation platforms) proposés depuis peu par Euroclear ou DTCC (Depository Trust & Clearing Corporation) pour permettre aux banques et investisseurs de connaître précisément leurs positions. Ces systèmes permettraient à terme de compenser certaines transactions inverses, et surtout de remplacer les très nombreux fax actuellement utilisés pour l’exécution par un système STP (straight-through processing). Des acteurs comme Barclays, JPMorgan, RBS et SG CIB ont franchi ce cap indispensable, qui nécessitera de normaliser le marché avec un numéro d’identité pour chaque loan.

A lire aussi