AVOCATS Weil Gotshal, leader mondial sur les fusions-acquisitions

le 29/04/2010 L'AGEFI Hebdo

Une présence sur de nombreuses transactions

Dans le classement des cabinets d’avocats conseils sur des opérations de fusions-acquisitions au premier trimestre 2010, le cabinet américain Weil Gotshal & Manges se hisse en tête dans toutes les zones géographiques, sauf en Europe où il se contente d’une deuxième place. Une position qui apparaît d’abord comme le fruit d’une intervention sur un nombre élevé de transactions, 26 au niveau mondial, pas moins de 20 aux Etats-Unis et 5 en France. Confectionné sur la base des opérations annoncées, le classement de Dealogic crédite notamment la firme d’une mission - aux côtés de nombreux autres conseils - dans le rachat à 35,5 milliards de dollars lancé par Prudential sur AIA Group Ltd. Le cabinet figure seul en revanche comme conseil de la cible General Growth Properties Inc qui fait, aux Etats-Unis, l’objet d’une offre par Simon Property Group Inc pour plus de 25 milliards de dollars. En Europe, la plus importante opération traitée est le projet de coentreprise entre Sanofi Aventis et l’américain Merck & Co dans le domaine de la santé animale, pour l’équivalent de 9 milliards de dollars. En France, Weil Gotshal & Manges a conseillé la deuxième plus grosse opération, le rachat auprès de Montagu Private Equity de Sebia International par le fonds d’investissement Cinven, pour l’équivalent de 1,1 milliard de dollars (800 millions d’euros), financé entièrement en fonds propres.

Des positions mouvantes

Les cabinets américains dominent par ailleurs, en toute logique, le reste du classement, les maisons Sullivan & Cromwell et Cleary Gottlieb Steen & Hamilton montant elles aussi en tête. Dans l’ensemble, on note toutefois des positions très mouvantes par rapport à la période de référence l’an dernier, où nombre des premiers acteurs de l’année ne figuraient pas au tableau. En France, on note toujours la présence de Gide Loyrette Nouel parmi les acteurs de premier plan, cette fois au coude à coude avec le numéro un du trimestre.

Un marché plus porteur

Les opérations de fusions-acquisitions devraient continuer d’offrir des opportunités d’affaires accrues ces prochains mois si elles suivent la tendance positive que marque le début 2010, deuxième trimestre le plus actif au niveau mondial après la fin 2009, sur une période de cinq trimestres. Avec une activité accrue de 10 % par rapport à la même période l’an passé, le secteur des LBO (leveraged buy-out) pourrait bien être décisif pour les prochains classements, notamment en Europe où ces opérations ont représenté près de la moitié du marché mondial.

A lire aussi