Les « cocos » souffrent toujours de la réserve des institutionnels

le 31/03/2016 L'AGEFI Hebdo

Les investisseurs restent méfiants face aux risques de ces dettes perpétuelles instituées pour offrir un coussin de sécurité aux banques.

Trop loin dans la chute », « paranoïa déplacée »... Très porteur en 2015, le marché des dettes bancaires hybrides ou « contingent convertible » (« cocos ») a été fortement secoué en ce début d’année. L’indice Iboxx suivant les obligations européennes Additional Tier one (AT1), qui peuvent être...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Hebdo

Sur le même sujet

Ailleurs sur le web

A lire aussi