Western

le 05/09/2013 L'AGEFI Hebdo

Les chasseurs de primes sont de retour aux Etats-Unis, cette fois dans la finance. Les proies : non pas de vulgaires criminels devant être livrés « dead or alive » cette fois, mais les sociétés, transactions ou instruments financiers frauduleux. Ainsi, la SEC vient de remettre à trois whistleblowers plus de 25.000 dollars chacun pour l’aide qu’ils ont apportée au gendarme boursier concernant un hedge fund factice. D'autres primes pourraient être versées puisque la SEC a promis 5 % du montant qui doit être recouvré grâce aux poursuites contre le fonds et son directeur général - une politique qui sera désormais suivie dans toute affaire de ce genre. Un département des donneurs d’alertes a même été créé. On peut comprendre le but des régulateurs. Entre alerte et délation, on peut quand même être un peu inquiet…

A lire aussi