Wendel finance le développement à long terme de Parcours

le 01/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Après trois ans sans acquisition, Wendel a signé son retour aux affaires au printemps. Mi-avril, la société d’investissement a jeté son dévolu sur Parcours, spécialiste français de la location longue durée (LLD), en s’emparant pour 107 millions d’euros de 95 % de son capital. « Nous n’avions jamais investi dans la LLD. Nous avons donc découvert le secteur sans a priori, explique Olivier Chambriard (photo), directeur associé chez Wendel et en charge de la participation dans Parcours. Toutefois, nous essayons toujours d’avoir une approche diversifiée dans nos investissements et Parcours s’inscrit dans cette logique, étant à la croisée des services financiers, des services aux entreprises et du monde de l’automobile. » Seul acteur indépendant dans un marché de la LLD dominé par les filiales de banques et de constructeurs automobiles, Parcours - qui gère un parc de plus de 43.000 véhicules - a des atouts à faire valoir, avec un chiffre d’affaires de 247 millions d’euros en 2010 pour une marge avant impôt de 6,4 %. « Sur les dix dernières années, son chiffre d’affaires a été multiplié par cinq, précise Olivier Chambriard. Même pendant la crise, la croissance est restée soutenue. »

Un développement que Wendel entend bien accompagner sur le long terme. Dès l’acquisition du loueur, la société d’investissement a d’ailleurs souscrit à une augmentation de capital de 10 millions d’euros « afin de lui fournir les moyens financiers pour se développer », ajoute Olivier Chambriard. Pour accélérer cette croissance, Wendel entend s’appuyer sur ce qui fait la force du modèle économique de Parcours : une offre de services intégrés, baptisée « 3D », couvrant la relation client, la réparation automobile (Parcours Atelier) et la revente des véhicules d’occasion (VO). « Cette offre unique sur le marché est une réponse à la demande des clients d’une forte proximité géographique avec leur loueur pour s’assurer d’une qualité de service irréprochable », souligne Olivier Chambriard. Un concept que Wendel entend développer dans l’ensemble du réseau de 18 agences de Parcours. « Ce concept 3D n’existe pas dans toutes les agences, indique-t-il. Le premier objectif est donc de le généraliser, ce qui implique des investissements pour avoir de nouveaux locaux afin d’accueillir les ateliers de réparation et les concessions de VO. »

Mais Wendel n’exclut pas d’élargir le maillage géographique de Parcours. « Nous pourrions ouvrir de nouvelles agences pour bien couvrir le territoire, mais nous n’avons arrêté ni les villes ni les agences », poursuit Olivier Chambriard. Si la France reste le terrain de jeu naturel de Parcours, le loueur nourrit d'autres ambitions. Déjà présent en Belgique, au Luxembourg et en Espagne, « nous voulons étendre la couverture de Parcours au Benelux, à la région ibérique et à d’autres pays européens », conclut Olivier Chambriard.

A lire aussi