L'avis de... Eric Jullien, consultant expert sur les problématiques de trading électronique et risques chez Novencia

« La vitesse est la première qualité »

le 13/09/2012 L'AGEFI Hebdo

Comment se structure le marché des plates-formes de trading sur le Forex ?

Tout en haut de la pyramide, les grandes banques traitent les volumes les plus importants via des échanges par la voix ou par des liaisons électroniques de gré à gré. Pour se couvrir, elles utilisent aussi des plates-formes « dealer-to-dealer » comme Icap d’EBS et Reuters Dealing qui leur permettent en outre d’alimenter le troisième niveau de la pyramide : les plates-formes « dealer-to-customer ». Sur ce segment, on retrouve des acteurs comme Deutsche Bank, Saxo Bank ou IG Market, mais aussi des fournisseurs de technologie purs comme Metaquotes.

Quelles sont les qualités attendues d’une solution de trading FX ?

La première qualité d'une plate-forme, c'est sa capacité à aller très vite, avec un spread diminué au maximum. Il y a encore cinq ans, l'écart entre le prix à l'achat et le prix à la vente était de cinq pips. Aujourd'hui, vous avez des courtiers qui proposent des écarts de moins de deux pips, avec des cotations sur cinq décimales. Pour rendre leurs plates-formes plus performantes et plus stables pendant les pics d’activité, les brokers multiplient aussi le nombre de serveurs, tout en installant des boîtiers de répartition de charge et en traitant tout ce qui est image via des frontaux web de manière à décharger les serveurs chargés de calculer le prix. Enfin, les plates-formes de change fournissent désormais toute une gamme d’outils d'aide à la décision, comme le trading algorithmique qui permet d'exécuter automatiquement des ordres en fonction de certains paramètres.

A lire aussi