Vent nouveau

le 18/04/2013 L'AGEFI Hebdo

Benoît Cœuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne

« Concernant les investissements, Solvabilité 2 doit veiller à garder des conditions de concurrence équitables entre banques et assurances, ainsi qu’à promouvoir le financement à long terme de l’économie via la titrisation de dette » (11 avril 2013)

Robert Ophèle, sous-gouverneur de la Banque de France

« SI l’on souhaite s’orienter vers les rachats de prêts par les assurances, il faudra promouvoir des mécanismes plus simples de titrisation pour éviter les errements des années 2000. Il faut une éligibilité plus large des investissements aux assureurs »  (28 février 2013)

Philippe Messager, président de l’AFTE (Association française des trésoriers d'entreprise)

« La mobilisation des créances commerciales constitue un bon outil de financement et nous souhaiterions que Bâle 3 soit aménagé pour que la détention de ces opérations de titrisation dans le bilan des banques soit facilitée »  (19 novembre 2012)

A lire aussi