Rencontre avec... Ludovic de Montille, responsable du groupe BNP Paribas au Royaume-Uni

« Des transferts de Paris à Londres dans les dérivés actions »

le 30/06/2011 L'AGEFI Hebdo

Quelle est l’importance de Londres pour vos activités de marchés ?

C’est d’abord le siège mondial de nos activités de fixed income (taux et change, NDLR). Depuis l’an dernier, nous y renforçons les dérivés actions en recrutant et transférant certains professionnels de Paris pour être plus près des institutionnels européens (gestionnaires d’actifs, hedge funds et assureurs). Majoritairement installés à Londres, ces investisseurs sont de plus en plus demandeurs de produits de flux et dérivés simples : nous avions déjà les équipes adéquates en fixed income, mais pas suffisamment sur les actions.

Quelles sont vos ambitions en banque d’investissement ?

Notre participation récente à la cotation de Glencore*, par exemple, offre une belle visibilité. Pour favoriser les ventes croisées auprès d’une soixantaine des plus grands groupes britanniques, nous continuons à nous renforcer en M&A (fusions-acquisitions, NDLR) et ECM (introductions en Bourse et augmentations de capital, NDLR). Nous recrutons des jeunes et quelques spécialistes. La responsable mondiale du secteur mines est déjà ici, un nouveau coresponsable du secteur industrie va nous rejoindre. Les secteurs institutions financières et pétrole-gaz sont aussi une priorité.

Visez-vous aussi les entreprises moyennes ?

Fortis nous a apporté son savoir-faire ainsi qu’un portefeuille d’une centaine de grosses entreprises moyennes locales et de plusieurs centaines de filiales britanniques de groupes internationaux. Nous leur offrons des services de gestion de trésorerie et de financement du négoce, ainsi que toute la palette du groupe, tels des produits de marché simples. Cela dit, cette clientèle est déjà très bien couverte par les banques locales.

*Un des leaders du négoce de matières premières

A lire aussi