Société Générale, rendez-vous en novembre

le 25/08/2011 L'AGEFI Hebdo

Avertissement. Il faudra attendre les résultats du troisième trimestre pour avoir la confirmation de ce que le PDG de Société Générale, Frédéric Oudéa, soutient depuis le 10 août : « La banque n’a pas de problèmes de liquidités, son activité est saine et ses capacités d’investissement sont intactes », a-t-il affirmé (Journal du Dimanche du 21 août). Le groupe devra faire le dos rond encore deux mois, alors qu’il a perdu environ la moitié de sa valeur en Bourse depuis le début de l’année, plus que tout autre français (lire pages 8 à 11). En attendant, deux éléments noircissent le tableau. D’une part, un avertissement sur résultat pour 2012 lié notamment aux activités de banque de financement et d’investissement. D’autre part, des résultats en chute libre dans les métiers de gestion d’actifs et de services aux investisseurs. Pour les premiers, la branche américaine TCW efface la contribution d’Amundi (dont Crédit Agricole SA détaillera les chiffres ce 25 août). Pour les seconds, il sera du ressort de Bruno Prigent (photo ci-dessus) d’accompagner les décisions qui s’imposent. Après 34 ans au sein du groupe, dont 12 ans au comité de direction, leur patron, Alain Closier, quitte ses fonctions.

A lire aussi