Sic transit...

le 03/03/2011 L'AGEFI Hebdo

On peut être patron un jour, et simple banquier d’affaires le lendemain. Pour Nicolas Mérindol, l’histoire a sans doute un air de déjà vu. Il avait bien concédé être coresponsable de Leonardo & Co « en attendant une solution plus pérenne » (L’Agefi Hebdo du 24 février), mais de là à imaginer qu’il puisse se faire doubler par son propre président… A tout juste 50 ans, l’ancien patron des Caisses d’Epargne vient de céder la place à Jean Peyrelevade, l’ex-homme fort du Crédit Lyonnais. Celui-ci devient « responsable du développement de l’activité conseil du groupe Banca Leonardo en France » et « prend la direction opérationnelle de Leonardo &Co ». Pour cet homme de 71 ans, l’heure de la retraite n’a pas sonné, même s’il peut désormais s’appuyer sur un comité exécutif… où ne siège pas Nicolas Mérindol.

A lire aussi