L’avis de... Philippe Anquetil, associé chez Aurexia*

« Le ‘sell-side’ va investir dans la compensation pour compte de tiers »

le 27/10/2011 L'AGEFI Hebdo

L’obligation réglementaire de passer par une chambre de compensation centralisée pour certains dérivés OTC (de gré à gré) va-t-elle entraîner des investissements technologiques significatifs ?

Cela va devenir plus compliqué pour tout le monde. D’un point de vue technologique, il va falloir consentir des investissements et changer de processus opérationnels puisque jusqu’à présent, la confirmation des transactions se faisait essentiellement par courrier électronique. L’ensemble des flux des dérivés OTC sont concernés : les flux cash liés à la compensation (appels de marge, commissions) et ceux attachés a chaque produit (intérêts, primes…). D’un point de vue organisationnel, cela va simplifier les opérations avec l’emploi de technologies visant à automatiser l’ensemble des chaînes de traitement.

Plus précisément, quels types de changement pour quels types d’acteurs ?

Côté sociétés de gestion, toute l’organisation est à revoir. Elles disposaient jusqu’à présent de middle-offices élaborés pour traiter de dérivés OTC avec peu de nantissement. Elles vont devoir se donner les moyens d’en trouver plus. En outre, les gérants qui utilisaient des dérivés OTC sur OPCVM pour générer de la performance vont devoir modifier leur stratégie. D’un point de vue technologique, il va falloir régler des problématiques de connectivité entre les acteurs du buy-side et les membres des chambres de compensation. Ceux-ci vont devoir s’adapter aux spécificités des chambres qui ont développé chacune leurs chaînes de traitement. Côté sell-side, banques d’investissement donc, si les acteurs sont déjà familiers de la compensation des dérivés OTC, ils le sont pour compte propre et non pour compte de tiers, ce qui va aussi changer la donne. Les banques d’investissement, comme les acteurs du buy-side, vont devoir investir dans de la connectivité aux plates-formes de négociation électroniques telles Bloomberg Fit, Marketaxess, Tradeweb ou Creditex.

*Cabinet de conseil spécialisé dans les métiers Titres et Capital Market

A lire aussi