Innovation financière

Royal Mail réalise la plus grosse IPO de l’année en Europe

le 17/10/2013 L'AGEFI Hebdo

Elan. L’introduction en Bourse (IPO) de Royal Mail, la plus grosse cette année en Europe, a remporté un beau succès. Le 11 octobre, le prix de l’offre est ressorti à 330 pence par action, en haut de la fourchette indicative, valorisant les services postaux britanniques à 3,3 milliards de livres (3,8 milliards d’euros). L’offre, structurée par Goldman Sachs, UBS, Barclays et BAML, portait sur 521,7 millions de titres (52,2 % du capital), l’Etat britannique devant retirer quelque 1,98 milliard de livres de cette privatisation, la plus importante outre-Manche depuis une vingtaine d’années. Les investisseurs se répartissent les titres entre institutionnels (pour les deux tiers) et particuliers (un tiers), qui avaient à eux seuls demandé 700.000 titres. L’offre - sursouscrite plus de vingt fois par les institutionnels et environ sept fois par les particuliers - a même créé une polémique sur la bonne gestion du dossier par le gouvernement britannique, qui conservera entre 30 % et 38 % du capital en fonction de l’option de surallocation. Cet élan populaire présage-t-il seulement de l’intérêt futur pour les banques nationalisées promises à un retour en Bourse ?

A lire aussi