Rendez-vous à Bombay

le 11/04/2013 L'AGEFI Hebdo

Les études des services économiques des banques sont souvent intéressantes, parfois étonnantes. Deutsche Bank vient ainsi de publier un index du coût des rendez-vous amoureux dans les grandes villes mondiales basé sur le calcul de parité des prix. On apprend ainsi que la disparité entre la place la plus chère, Sydney, et la moins chère, Bombay, est de 250 %. La banque se base sur un panier composé d’un bouquet de roses, de deux trajets en taxi, d’une pizza, de deux tickets de cinéma, d’un jus de fruit et de quelques bières. Paris se place en dixième position. L’étude ne donne pas le taux de succès d’un tel dispositif…

A lire aussi