Le poids des mots

le 25/08/2011 L'AGEFI Hebdo

Les gens heureux n’ont pas d’histoire, y compris parmi les financiers. La preuve, en examinant au plus près le jargon financier, deux chercheurs de Trinity College et de University College de Dublin, cités récemment dans The Economist (30 juillet), ont mis en exergue dans les commentaires du Financial Times, du NewYork Times et de la BBC la monotonie des termes très simples - « rise », « fall », « close », « gain » - utilisés en période de hausse. En un mot, les journalistes, comme les investisseurs, ont un comportement moutonnier et suivent la masse. En revanche, les vocables deviennent plus hétérogènes quand les tendances se font baissières, de même que le comportement des investisseurs. Aucune explication précise des phénomènes n’est avancée par les chercheurs mais voilà peut-être un moyen supplémentaire de détecter les bulles financières.

A lire aussi