Pléthore de complots

le 13/10/2011 L'AGEFI Hebdo

Alors que les Français se plaisent à incriminer à tout va un « complot » anglo-saxon (avec pour principaux acteurs le Wall Street Journal, le Financial Times et les banques américaines), responsable selon eux d’une partie des déboires des banques européennes, c’est au tour des Anglo-saxons de dénoncer un complot… de la France et de la zone euro contre eux. Dans un entretien au Financial Times du 10 octobre, David Cameron, le Premier ministre britannique, s’insurge contre la cabale visant à discréditer la City pour la seule raison qu’elle opère hors de la zone euro. Le Royaume-Uni entend d’ailleurs poursuivre la Banque centrale européenne en justice à propos d’un règlement prévoyant que les chambres de compensation assurant le règlement-livraison de produits financiers principalement libellés en euros soient physiquement installées sur le sol de la zone euro. « Je ne les laisserai pas déménager notre industrie financière à Francfort, Oubliez »,

a-t-il dit. Nous voilà avertis !

A lire aussi