Les plates-formes de trading donnent le change

le 13/09/2012 L'AGEFI Hebdo

Structure interbancaire en cours de développement, nouvelle version d’Autobahn FX chez Deutsche Bank... Il y a du mouvement sur ce marché convoité.

L’information est tombée en juin dernier. De grandes banques d’investissement comme Barclays, Deutsche Bank, BNP Paribas, UBS et Royal Bank of Canada ont annoncé qu’elles venaient de s’associer avec la Compagnie Financière Tradition afin de développer une nouvelle plate-forme « dealer-to-dealer » : TraFXpure. Objectif affiché : concurrencer les deux plates-formes interbancaires dominantes : Icap d’EBS et Reuters Dealing. Cette annonce pourrait changer profondément la donne sur un marché très convoité, le Forex générant chaque jour plus de 4.000 milliards de dollars de transactions. En effet, le consortium bancaire réuni autour de Tradition représenterait à lui seul 50 % du marché « dealer-to-dealer ». Et des négociations sont en cours avec sept autres établissements.Toujours en phase de développement, TraFXpure devrait être disponible à la fin de l'année ou au premier trimestre 2013. « Développée en Java, la plate-forme ne comprendra pas, dans un premier temps, d'interface utilisateurs, explique Yann Lhuillier, directeur informatique de Tradition. Elle se contentera de gérer la connectivité électronique entre les clients et le passage d’ordres. » Si les spécifications fonctionnelles restent aujourd'hui encore confidentielles, Yann Lhuillier consent toutefois à dévoiler les grandes lignes du cahier des charges. « La première exigence, c'est d'être capable de traiter un grand nombre d'ordres électroniques simultanément, tout en ayant la fiabilité et la résilience que les banques peuvent trouver sur certaines Bourses. Nos partenaires nous ont aussi demandé une plate-forme intègre d'un point de vue client. Autrement dit, elle devra offrir le même niveau d'accès à tout le monde, sans privilégier un client par rapport à un autre. Dans le même ordre d'idées, les coûts devront être transparents et les mêmes pour tous, avec une tarification des données à prix coûtant. L'objectif étant que nos partenaires puissent se différencier non pas sur la technologie, mais sur la qualité de leur 'trading'. »

Personnalisation

Du côté des plates-formes « dealer-to-customer », que les grandes banques et certains éditeurs comme Metaquotes mettent à la disposition des banques, des hedge funds, des entreprises et des particuliers, on observe aussi des évolutions notables, qui accompagnent les besoins de clients toujours plus exigeants. Leader de l’enquête Euromoney depuis 2004, avec plus de 40 milliards d’euros traités chaque jour sur le spot et autant sur le swap, Deutsche Bank vient de lancer la nouvelle version de sa célèbre plate-forme Autobahn FX qui met le cap sur la personnalisation. « Autobahn donne accès à l’Autobahn App Market, une plate-forme qui abrite 160 applications téléchargeables, souligne Aude Idnacer, responsable France du trading électronique chez Deutsche Bank. Grâce à cette approche modulaire, chacun peut construire son propre Autobahn, en fonction de ses besoins spécifiques en matière de recherche, de commentaires, de graphiques ou de prix… » La nouvelle version répond également aux exigences des clients en matière de rapidité d’exécution.

Une préoccupation que l’on retrouve aussi du côté de Saxo Bank qui revendique une place de leader en France avec 19 % de parts de marché sur le Forex et qui mobilise la moitié de ses 1.400 collaborateurs pour faire évoluer en permanence sa plate-forme de trading. Une structure qui a la particularité de couvrir toutes les classes d’actifs et d’avoir été développée avec des technologies Microsoft. « Sur le Forex, le rafraîchissement des prix s'effectue en temps réel cinq fois par seconde, précise Pierre-Antoine Dusoulier, patron de Saxo Banque France. La plate-forme gère également 180 paires de devises différentes, et comme nous avons beaucoup de volumes et de clients, cette spirale vertueuse nous permet d’offrir des liquidités importantes, ainsi qu’une grande profondeur de marché. Grâce à cette équation, nos clients peuvent effectuer en un clic des transactions qui peuvent atteindre jusqu'à 20 millions d'euros. Et lorsque la Banque centrale européenne communique par exemple sur son taux d'intérêt, du fait des fluctuations, certaines plates-formes peuvent avoir du mal à agréger la liquidité nécessaire pour afficher un prix. Chez nous, cela peut aussi arriver, mais cela se produit moins souvent car nous réalisons chaque jour 15 milliards d'euros de transactions. Nous sommes donc presque toujours en mesure de proposer une contrepartie. » D’autant que la plate-forme Saxo Bank est aussi utilisée en marque blanche par une cinquantaine de clients dans le monde comme Citi Bank, Barclays Stock Brokers, TD Waterhouse ou encore Cortal, la filiale de BNP Paribas. « Le partage de revenus de 'trading' générés sur nos plates-formes en marque blanche représente d’ailleurs aujourd’hui plus de la moitié de notre business », confie Pierre-Antoine Dusoulier.

Côté fonctionnalités, les nouvelles générations de plates-formes rivalisent pour répondre à tous les besoins de leurs clients en matière de prix, d’achats et de ventes, de recherche et d'analyse technique. La nouvelle version d’Autobahn FX prend par exemple en compte tous les types d'ordre. Elle dispose également de fonctionnalités de reporting automatisées qui se révèlent très précieuses dans un environnement en constante évolution réglementaire. « L’une des principales innovations, c’est la création d'un registre intégré qui enregistre les ordres des clients dans tous les types de format d'exécution, et en temps réel, explique Aude Idnacer. Les clients et les vendeurs peuvent ainsi voir tous les 'trades' qu'ils ont exécutés par voie électronique, par la voix ou via des plates-formes tierces. » Autobahn FX se signale aussi par un nouveau système de commandes qui tient compte de tous les scénarios possibles en termes de prises de bénéfices et de pertes. Des commandes en boucle ont notamment été intégrées afin de permettre aux clients qui achètent à un certain niveau de prix de vendre automatiquement à un autre niveau, le processus se répétant en boucle.

Des architectures impressionnantes

Comme Autobahn FX, la plate-forme de Saxo Bank accepte tous les types d'ordres et offre la possibilité de conclure à partir d'un graphique. « Nos clients peuvent également fabriquer eux-mêmes leurs options OTC ('over-the-counter', NDLR), en choisissant le prix d'exercice de l'option, sa date d'échéance et son montant, indique Pierre-Antoine Dusoulier. Sur ces bases, notre plate-forme communique un prix qui va permettre au client de définir sa stratégie. » Toujours pour répondre aux exigences des clients, mais aussi éviter les foudres des régulateurs dans chaque pays, tous les acteurs du marché déploient des architectures réseaux et serveurs impressionnantes. « Pour envoyer des prix qui se rafraîchissent cinq fois par seconde dans le monde entier, cela suppose énormément de serveurs et des dispositifs ultra-redondants afin d'éviter tout risque de panne, confirme Pierre-Antoine Dusoulier. Car dans des pays comme le Japon, le régulateur n'hésite pas à vous retirer votre licence pendant un mois s'il juge que votre plate-forme n'est pas assez solide. Et sur ce plan, nous sommes là encore bien pourvus, car en plus d'avoir mis en place une architecture redondante, nous disposons au Danemark, à côté du siège de notre groupe, du plus grand groupe électrogène du pays. Il occupe à lui seul un building. Et le niveau de sécurité est tel qu’en cas de guerre, il serait réquisitionné par l'armée. »

A lire aussi