L'avis de... Philipp Haessler, analyste bancaire chez Equinet

« Le plan de restructuration engendrera des coûts »

le 09/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Deutsche Bank vient de lever 3 milliards d'euros de capitaux nouveaux. Est-ce suffisant ?

Grâce à cette augmentation de capital, la banque relève son ratio de fonds propres durs à 9,5 %, ce qui la place parmi les banques d'affaires les mieux capitalisées du monde. Ce niveau devra mettre fin aux spéculations sur son manque de fonds propres. Cela étant, Deutsche Bank est actuellement confrontée au projet d’une recapitalisation de sa succursale américaine. Mais cette réglementation est loin d’être adoptée et personne ne sait si elle le sera un jour. Et dans le pire des cas, la banque pourra éviter de relever une nouvelle fois ses fonds propres, en réduisant le bilan de sa succursale américaine.

Les 2,4 milliards d’euros de provisions pour faire face aux procès juridiques seront-ils suffisants ?

Les conflits auxquels Deutsche Bank est confrontée constituent un facteur de risques non négligeable parce que leur issue reste incertaine. Personne ne peut dire quel sera le montant des indemnités qu’elle devra verser aux héritiers de la famille Kirch. Il en va de même pour l’affaire Libor où Deutsche Bank pourrait s’attendre au paiement d’une amende de plusieurs centaines de millions d’euros.

Deutsche Bank va-t-elle se remettre cette année de la chute des bénéfices qu’elle a subie en 2012 ?

2013 a bien commencé mais c'est une année marquée par le plan de restructuration en cours dont la réalisation engendrera des coûts. Toutefois, je pense que la banque a de bonnes chances de dégager un résultat net honorable d'au moins 3,5 milliards d’euros.

A lire aussi