Une place de Paris en perte d’influence

le 17/02/2011 L'AGEFI Hebdo

Le mariage entre Deutsche Börse et Nyse Euronext ne fait pas que des heureux. Prises de court par cette annonce surprise, les autorités françaises, de l’Autorité des marchés financiers (AMF) à Bercy en passant par Paris Europlace, n’ont pas manqué d’afficher leur vigilance et leur prudence quant au rôle qui sera dévolu à la place de Paris. « Ce projet entérine malheureusement la perte d’influence de la place de Paris », avance Jean de Castries, directeur général d’Equinox Consulting. « Même si Paris a une expertise reconnue sur l’activité de cash actions, la question est de savoir si elle va survivre à une telle opération », s’interroge Thibaut de Lajudie, associé chez Ailancy. Pourtant, Paris continuerait à héberger les équipes du cash actions européens, tout comme le siège du développement informatique. Un lot de consolation alors que les moteurs de cotation et les services informatiques ont déjà migré à Londres. A New York, des voix se sont également émues devant un tel projet. John Whitehead, ancien président de Goldman Sachs, estime même que l’opération « serait une insulte pour New York et pour toute l’Amérique ».

A lire aussi