La photo de la semaine

le 14/06/2012 L'AGEFI Hebdo

Antoine Bernheim n’était pas un banquier ordinaire, pas même un banquier d’affaires ordinaire. Ce qui le caractérisait n’était pas son ego, surdimensionné mais à tout prendre plus humain que ceux de bien des confrères plus jeunes et au palmarès bien pâlot comparé au sien. Non, ce qui le caractérisait était sa créativité que servaient deux qualités fort rares : l’imagination et la psychologie. Dans un métier où le maniement des chiffres a fini par étouffer tout le reste, c’est peu dire qu’il n’a pas, à ce jour, de successeur.

Photographe : Denis Allard/REA

A lire aussi